La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Hamois - valorisation du vois de Cheumont

Statut : en cours

Type de projet : valorisation du Bois de Cheumont

Thèmes du projet : aménagement paysager d’espaces verts

Contexte lié au projet : partenariat phase 2 et assistance technique avec le soutien financier du « Service InfraSports » - DGO1- Pouvoirs locaux de la Wallonie.

Le « bois de Cheumont » se situe au centre du village de Hamois. Il accueille différents milieux : futaie, taillis, lisières, clairières, … C’est un endroit un peu oublié, excepté des enfants car c’est suite à la demande du Conseil communal des enfants que la commune de Hamois a décidé de valoriser ce bois.

Dans le cadre de l’assistance technique, Anne-Marie Sauvat a été chargéedu projet : réalisation d’une esquisse de schéma directeur pour désenclaver le bois et le liaisonner davantage avec le Ravel, pour rénover le parcours santé et pour renforcer les infrastructures de sports et de jeux de plein-air. L’objectif était que le bois puisse devenir un lieu de détente, de jeux, d’aventure, d’observation, …

Faisant suite à ce schéma directeur, plusieurs projets d’aménagements paysagers respectueux du site et de son environnement naturel sont en cours de réalisation:

  • projet de plaine de jeux et parcours sportif avec des modules en bois
  • sentier balisé agrémenté de 5 pupitres d’informations didactiques expliquant la faune, la flore, les vieux métiers, le Bocq et la géologie du site .
  • deux aires de repos et de pique-nique avec des bancs forestiers et tables rustiques pour les promeneurs et les cyclistes aux abords immédiats du bois

Enfin, le service technique provincial qui a la gestion du ruisseau a procédé au débroussaillage et au dégagement des berges afin de retrouver des vues dégagées sur le paysage et sur le cours d’eau lui-même comme le préconisait l’étude (2016).

L’inauguration du site s’est déroulée le 21 avril 2019.

Note historique

Hamois est un village à l’occupation très ancienne. De nombreux vestiges préhistoriques,romains et francs y ont été retrouvés. Aujourd’hui, le bâti ancien est aussi de grande qualité patrimoniale. Il remontant aux 18 et 19e s. pour l’essentiel construit en calcaire sous bâtière d’ardoise. Parmi les centres d’intérêts, on peut citer l’église avec sa tour romane, un moulin, 2 grosses fermes, le presbytère, les potale, …

Le « bois de Cheumont » est entouré en partie par le ruisseau sinueux du Bocq. A la fin du 18e siècle, la carte de Ferraris montre à son emplacement des prés bordés de haies, de petits chemins et de quelques constructions. Entre 1800 et 1850, les constructions disparaissent complètement d’après les plans des chemins vicinaux et de la carte de Vandermaelen (1850). Seuls subsistent des prés et des haies avant que l’espace boisé ne se crée entre la fin du 19e s. et le 20e s. Que s’est-il donc passé dans ce village entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle ? Une recherche plus approfondie pourrait sans doute éclaircir ces interrogations.

Localisation : bois de Cheumont accessible par un sentier au départ de la rue d’Emptinne entre numéros 13 et 15.

Partagez :
Facebook
Twitter