La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Soutien à la restauration du patrimoine matériel

La province soutient la restauration du patrimoine au moyen des deux actions :

1. Études préalables

Les études préalables permettent d’apporter des conseils, d’aider à la définition une méthodologie et /ou éclairer  sur des choix à opérer préalablement à la restauration d’un bien culturel. Ces études peuvent aussi être un levier pour les demandes de subvention auprès d’autres acteurs. Quelques exemples de types d’étude.

Inventaires

L’établissement d’un inventaire permet de sélectionner ce qui mérite une attention particulière, de sensibiliser et d’éclairer les projets de restauration et de valorisation futurs (publications,circuits, …).Il peuts’agir de répertorier les éléments du petit patrimoine comme les potales, les fontaines, les lavoirs,...Ces petits éléments construits, individuels ou partie intégrante d’un ensemble, qui agrémentent le cadre de vie,servent de repères à une population locale ou contribuent au sentiment d’appartenance. Il peut s’agir aussi d’autre catégorie de patrimoine : funéraire (sépultures d’importance historique dans les cimetières),hydraulique (moulin, roues à aubes, barrages, …), mobilier d’église, …

Études historiques et archéologiques

L’étude historique et archéologique permet de mieux connaître le contexte et l’histoire du bien et permet d’alimenter le projet de restauration en pointant les éléments intéressants à conserver. Ces études permettent aussi d’alimenter une information auprès des citoyens.

Études sanitaires et phytosanitaires

L’objectif est d’établir un diagnostic sanitaire (liste des dégâts constatés)  accompagné de conseils, remarques et suggestions pour la bonne conservation et la mise en valeur de biens culturels (bâtiments, peintures, sculptures, objets, ….) ou d’arbres remarquables. Ce diagnostic préalable  est utile, notamment, dans le cadre d’élaboration d’un cahier des charges : il propose des méthodes et techniques d’intervention ou d’entretien du bien. Il est aussi un levier à la demande de subventions (Petit Patrimoine, DGO4- Département de la Restauration, …).

2. Soutien financier à la restauration du patrimoine

L’objectif est d’apporter une aide financière pour restaurer et valoriser le patrimoine local, protégé ou non. Ce soutien financier peut venir en appui des subventions régionales ou communautaires.  Cette aide à la restauration doit se faire sur base des études préalables nécessaires à la restauration/valorisation afin d’avoir une restauration/ou une valorisation respectueuse du patrimoine. 

Partagez :
Facebook
Twitter